CAROLE DUFLOS

Tea Sommelier, Formatrice, Étudiante en Chanoyu (Urasenke)

Le principal trait de caractère  que j’apprécie dans un thé ?

Son histoire dévoilée petit à petit au fur et à mesure des infusions. 

 

Le principal défaut d’un thé ? 

N’est un défaut que ce que l’on veut voir comme tel.

 

La couleur de thé que je préfère ? 

Celle qui se marie au gré de mes humeurs et des saisons. 

 

L’arôme que j’aime retrouver dans le thé ?

La fraîcheur végétale et zestée printanière, le bouquet fleuri et fruité qui embaume le cœur, la gourmandise cacaotée et miellée qui réconforte et la délicatesse des épices douces qui réchauffe.

 

L’objet de thé que j’aimerais être ?

Un teapet pour accompagner et vivre chaque instant de thé. 

 

Le lieu idéal pour boire un thé ? 

Dans un pavillon de thé, allongée sur des tatamis, le chant des insectes se mêlant à la brise d’une après-midi ensoleillée. 

 

Quel serait mon plus grand malheur du thé ? 
Perdre mes capacités olfactives et motrices et ne plus pouvoir découvrir le thé, par la dégustation ou les voyages. 

 

Mon pays de thé fétiche ? 
Celui où je passe du temps et que j’apprend à connaître. 

 

Ce que je déteste par dessus tout dans le thé ?
Son caractère parfois rendu inaccessible et non partagé. 

 

Ma devise :
Une vie entière de thé ne serait assez pour tout apprendre et tout goûter.