MARÍA KOCKMANN

Tea Sommelier, Tea Consultant (sourcing & qualité, Business Development), France / Uruguay 

Le principal trait de caractère  que j’apprécie dans un thé ?

J'aime que les feuilles soient bavardes, généreuses. 

 

Le principal défaut d’un thé ? 
Le défaut de sa qualité, si c'est un thé de piètre qualité, ce sera son pire défaut à mes yeux. 

 

La couleur de thé que je préfère ? 

C'est variable, peut être en ce moment le thé noir. 

 

L’arôme que j’aime retrouver dans le thé ?

C'est un immense bonheur pour moi de retrouver le parfum de la pivoine dans une tasse de thé.

 

L’objet de thé que j’aimerais être ?

Le chasen, le fouet qui sert à préparer le thé matcha. J'aime l'image de donner un coup de fouet au monde du thé... 

 

Le lieu idéal pour boire un thé ? 

Au milieu des champs de thé. 

 

Quel serait mon plus grand malheur du thé ? 
Ne plus avoir de thé sous la main, mais je pense être à l'abri de ce malheur... 

 

Mon pays de thé fétiche ? 
Darjeeling, ses brumes, ce "pays" a fait partie de mon imaginaire quand j'ai commencé à m'intéresser au thé et il garde une place très précieuse dans mon coeur. 

 

Ce que je déteste par dessus tout dans le thé ?
Dans le thé en soi je ne déteste rien, je déteste le dogme et l'élitisme que certains bâtissent au nom du thé. 

 

Ma devise :
Le thé m'enracine au monde et suspend le cours du temps